Communication pour un salon des spiritueux

Le Salon des spiritueux de l’Ouest : La Part des Anges Spirits, le lundi 9 avril 2018

Après les deux premières éditions en 2015 et 2016, puis les Vins à l’Ouest en 2017, Convergence Ouest, l’association d’agents commerciaux en vins et spiritueux récidive avec la Part des Anges Spirits, le lundi 9 avril dans un écrin prestigieux, le Château de la Poterie à la Chapelle sur Erdre (44).

Le salon des spiritueux de l’Ouest

Ce salon des spiritueux s’annonce comme le rendez-vous des professionnels (cavistes, restaurateurs, sommeliers, barmans) du grand ouest. Situé à côté de Nantes, au Château de la Poterie sur les bords de l’Erdre, « La Part des Anges Spirits » est le seul salon régional à accueillir une pluralité d’acteurs du monde des spiritueux français et indépendants (embouteilleurs, distillateurs…).
Pendant une journée, les visiteurs pourront échanger avec une quarantaine de maisons, partager leur passion, découvrir les nouvelles tendances et déguster une centaine de produits présentés pour l’occasion.

Place à la dégustation
La liste est longue : Armagnac, Cognac, Calvados, Anisés, Rhum, Gin, Liqueur, Vodka, Eau-de-vie, Whisky, mais également en nouveauté, le Porto et les Vins Doux Naturels !

Un atelier ludique animé par Wemyss Malts permettra également de découvrir l’univers des assembleurs et créateurs de whiskies.
L’une des ambitions de Convergence Ouest est de créer des rendez-vous autour des vins et spiritueux, afin de provoquer des rencontres entre les vignerons, les embouteilleurs indépendants, les professionnels du CHR et les cavistes.

La communication pour le salon La Part des Anges Spirits

  • Réseaux sociaux (Facebook, instagram et Twitter) : animation, présentation du salon, des exposants
  • Publicité sur Facebook pour toucher la cible des professionnels
  • Envoi de newsletters régulières à des prospects qualifiés
  • Relations presse
  • Contact avec les exposants
  • Création du carnet de dégustation
  • Suivi et animation en live le jour j

Crédit photos – Olivier Lanrivain